Articles pour le thème dessins.


Adolphe Lalyre

Dessins 19ème

Adolphe Lalyre

1848-1935

Dessin au crayon et sanguine

lalyre

Elève de l’Ecole des Beaux-Arts, il débuta au Salon de Paris en 1876 et fut sociétaire des Artistes Français en 1880. Il devint le peintre de la femme fatale, beauté laiteuse et rousse mise à la mode de l’époque. Il a écrit quelques ouvrages, notamment “le nu féminin à travers les âges”.

Cent dessins de Louis Anquetin (1861-1932)

Louis Anquetin
Une danseuse

Une danseuse

A l’occasion de la Semaine du dessin, la Galerie Amicorum présentera un ensemble de cent dessins par Louis Anquetin.

Ami intime de Toulouse Lautrec et d’Emile Bernard, Anquetin devint une des figures les plus brillantes de la période post impressioniste au même titre que Seurat, Signac ou Gaugin.

Mais à partir de 1893, à la suite d’une redécouverte des Maîtres Anciens, en particulier de Rubens et de Michel-Ange, Louis Anquetin adopte un parti pris qui le détourne de la modernité et de ses amis et il se consacre à un art plus baroque et fougueux où le dessin, à l’instar des Maîtres, prend une place prépondérante tant dans la préparation de ses grandes compositions que pour le simple plaisir de dessiner, de laisser courir son imagination fertile au fil de la plume, du pinceau et de l’aquarelle. 

Les cent dessins proposés donnent un large aperçu de la maîtrise et de la liberté de l’artiste qui, incidemment, est tout de même le seul peintre à avoir osé se promener intégralement nu à cheval dans la forêt de Fontainebleau.

anquetin-1

anquetin-3

anquetin-4

anquetin-5